Pour ou contre le travail le dimanche ?

Home/Idées/Pour ou contre le travail le dimanche ?

Pour ou contre le travail le dimanche ?

Les Français sont très partagés sur le travail du Dimanche. Droite, gauche, salariés, employeurs… personne n’est insensible au sujet.

Au-delà de votre choix que vous pouvez faire par le questionnaire automatique, il nous semble très intéressant que vous nous donniez vos principaux arguments afin de faire vivre un vrai débat sur cet important sujet ! Merci d’avance !

By | 2017-03-13T11:32:39+00:00 3 décembre 2008|Idées|21 Comments

21 Comments

  1. gabriel fradet 3 décembre 2008 at 14 h 21 min

    le type même de faux problème, à la française!

  2. Hervé 3 décembre 2008 at 15 h 00 min

    Je ne suis pas l’auteur du texte ci-dessous mais j’aime ce point de vue (même si je ne comprends pas tout):

    "L’ouverture des commerces le dimanche ne relève pas de l’économie mais du "langage", c’est-à-dire de ce qui structure l’esprit.

    L’homme se construit par les rythmes : que le panier de la ménagère contiennent des produits hors-saison, que le jeune scolaire aille en chaussures de sports à un cours de français, ou que les cendres de ses aïeux trônent dans une urne sur la cheminée du salon et non au cimetière, etc. relèvent du même problème : une distorsion avec le droit naturel.

    Le Petit Prince (Saint-Exupéry) l’a très bien dit :

    "Il eût mieux valu retenir la même heure, dit le renard. Si tu viens, par exemple, à quatre heures de l’après-midi, dès trois heures je commencerai d’être heureux. Plus l’heure avancera, plus je me sentirai heureux. À quatre heures, déjà, je m’agiterai ; je découvrirai le prix du bonheur. Mais si tu viens n’importe quand, je ne saurai jamais à quelle heure m’habiller le cœur … Il faut des rites.
    – Qu’est-ce qu’un rite ? dit le petit prince.
    – C’est aussi quelque chose de trop oublié, dit le renard. C’est ce qui fait qu’un jour est différent des autres jours, une heure des autres heures. Il y a un rite, par exemple, chez les chasseurs. Ils dansent le jeudi avec les filles du village. Alors le jeudi est un jour merveilleux ! Je vais me promener jusqu’à la vigne. Si les chasseurs dansaient n’importe quand, les jours se ressembleraient tous, et je n’aurais point de vacances."

    C’est ce que les philosophes appellent les "ruptures instauratrices".

    Le cerveau se construit par les rythmes qu’on lui impose, ou par l’absence de rythmes…

    L’économie n’a rien à voir, la religion pas grand chose, c’est l’entendement humain qui est au centre du débat".

  3. Dominique M 3 décembre 2008 at 18 h 13 min

    Faux débat: nous sommes dans un monde en mouvement et il est temps de laisser chacun organiser sa vie comme il le souhaite! Faudra t’il un jour en arriver à interdire la vente des fraises en hiver? Ou de porter un col roulé en été? De quel droit les uns peuvent dicter leur loi aux autres? Le marxisme est mort, ne le remplaçons pas par l’obscurantisme!

  4. Annabelle P 3 décembre 2008 at 19 h 48 min

    Amusant le résultat du sondage : Nous ne sommes pas contre le travail le dimanche tant que l’on y participe pas. Bien français ça 🙂

  5. Patrick S. 3 décembre 2008 at 19 h 57 min

    Laissons tout simplement la liberté de travailler et à chacun de faire son choix, à force de tout encadrer, tout réglementer etc … on ne pourra plus faire un pas sans demander l’autorisation, arrêtons de décourager les courageux !

  6. Naouak 3 décembre 2008 at 20 h 02 min

    @ Hervé,
    Pas travailler le dimanche ; pas travailler plus de 35 heures ; etre en retraite à 60 ans et même plus tôt. Mais attention ! Le pouvoir d’achat doit progresser …
    Maintenant, je reconnais qu’il y a quelque chose de vrai dans ce texte que vous citez

  7. Ludovic 3 décembre 2008 at 20 h 56 min

    En vrac :
    – effet inflationniste : le surcoût engendré par l’ouverture le dimanche (rémunération double, chauffage, éclairage etc…) sera-t-il pris sur les marges ou répercuté sur les prix ? j’ai une idée de la réponse ;
    – effet nul sur le pouvoir d’achat de la plupart des salariés (qui ne travailleront pas le dimanche). On peut même penser que le résultat sera un jour supplémentaire donné au consommateur pour contempler la maigreur de sa bourse ;
    – appauvrissement de la vie sociale, qui constitue un atout de la France. Paul Krugman avait (en 2005 ?) mis en regard le modèle de consommation US et celui de la France dans un article "French family values" : on voit aujourd’hui que notre arbitrage temps libre/revenu est peut-être plus équilibré ;
    – sur les aspects anthropologiques : pas mieux qu’Hervé (merci pour ce beau texte).
    D’où en conclusion : régler les situations du type "Plan de Campagne", pourquoi pas, mais la généralisation de l’ouverture dominicale, pour moi c’est non.

  8. FREDDY 3 décembre 2008 at 23 h 04 min

    la plupart de ceux qui promeuvent le travail dominical au nom de la liberté sont comme ceux qui déclarent les guerres au nom de la liberté : ils ne sont généralement guere exposés

  9. michel leroux 5 décembre 2008 at 14 h 59 min

    je suis pour le travail le dimanche,a partir du moment que l’on constitue des equipes qui pour l’organisation de leur vie familiale sont favorarables pour que le foyer est un plus, il peut y avoir des f ou es h qui pourraient en semaine s’occuper des enfants,on ne peut pas pas avoir du beurre dans les epinards sans labeur!!et pour revenir aux petits commercants qui sont contre les ouvertures le dimanche des grandes surfaces et bien ces patrons commercants, le dimanche ils peuvent eux ouvrir leurs commerces sans faire travailler leurs salaries .dans la semaine quand ceux ci sont presents, ils ont la possibilte de se se reposer. tout comme fermer leurs magasins a 18h45, ils pourraientt eux prendre le relais et fermer plus tard !!!.on attire pas les mouches avec du vinaigre!! et avoir le beurre et l’argent du beurre !!sans se bousculer un peu plus!!. par experience j’ai pu observer que beaucoup dans notre ville d’alencon , ces commercants habitent les communes environnantes et votent meme pas la ou ils gagnent leur argent et ils n’hesitent pas a critiquer les municipalites en place pour dire qu’ils sont oublies, il est evident qu’ils sont restes 30 ans en arriere et qu’ils etaient les/ rois du petrole /!!!! j ose mettre mon nom pour en aucun cas etre anonyme su ce sujet que les travailleurs se r emettrent au travail ainsi que certains patrons.dans les pays ou on travaille plus ils se relevent petit a petit.arretons de pleurer sur notre sort et travaillons .pourqoui les emigres veulent venir chez nous ? nous sommes terre d’accueil qui est la meilleure sur le plan social .

  10. Caton 6 décembre 2008 at 11 h 38 min

    Et si’ on laissait les gens libres ?

    Les 35 heures , j’ai vu , j’en suis revenu .
    Le travail posté , les samedi et dimanche , j’ai vu . Ce n’est pas genial mais cela paye .

    A coté de cela , songez aux employés de boulangerie . Eux ils n’ont pas le choix .

    Alors si certain ne sont pas volontaires , soit . mais qu’ils n’empeche pas les autres , c’est cela le respect .

    Cette remarque s’applique aussi a l’age de la retraite .

  11. BS 6 décembre 2008 at 15 h 44 min

    Article 4 :

    La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société, la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

    Il serait peut-être temps en France que le législateur arrête de penser à la place des gens et de vouloir faire son bonheur malgré lui. Il faut mettre en place des gardes fou pour empêcher les abus provenant potentiellement d’autrui mais ce n’est pas à la loi de déterminer si c’est bon ou pas pour quelqu’un de travailler le dimanche.

    C’est contraire aux Droits de l’Homme !

  12. Yffic31 6 décembre 2008 at 17 h 04 min

    HERVE : très beau texte en effet de St-EX avec qui j’ai au moins un point commun : nous avons porté le meme uniforme ce qui m’amène à dire que , dans une autre vie , j’ai eu à subir le travail posté à l’étranger ( 24 heures d’affilée avec repos compensatoirs bien entendu) et donc dimanches et autres jours fériés. Vie familiale très dégradée quand par exemple à mon retour au foyer le lundi mon épouse me déclarait que mes 3 garçons avaient été particulièrement excités le dimanche et qu’elle en était très marquée , du fait notamment de l’absence du père…Cela a été un des facteurs déterminants dans ma décision de changer de métier ….Je sais bien que les conditions actuelles ne sont pas comparables mais la qualité de la vie en famille me parait devoir etre conservée prioritairement à tout autre considération …Je ne méconnais pas les atouts de la France dans le domaine du Tourisme et je remarque que dans les pays ou cette activité est importante tous les jours se ressemblent . De passage en Jordanie, à Amman , on m’a meme dit que le super-marché était ouvert 24/24. Par contre quand j’ai débarqué en RFA un Vendredi Saint je n’ai pas trouvé une seule boutique ouverte durant tout le W.E. alors qu’en France nos marchés de plein vent du dimanche sont très prisés….Tout ça pour dire , comme le Petit Prince , que tout est convention . Vérité ici , erreur au-delà…..

  13. Hervé 8 décembre 2008 at 11 h 47 min

    Le langage structure l’esprit, qu’est-ce que ça veut dire ?

    Nous pensons avec des mots, les mots de notre langue, les mots que nous avons appris de nos parents. Prenons l’exemple d’une société, il en existe, où les mots « passé », « présent » et « futur » n’aient pas été inventés. Dans une telle société, les hommes ont un rapport différent au temps, ils ont aussi une autre conception de la mort. Leur esprit est structuré différemment.

    La fermeture des magasins le dimanche que nous connaissons depuis notre petite enfance a participé à la structuration de notre esprit tout comme ces mots de notre langue.

    Changer cela c’est prendre le risque de casser quelque chose d’important, … même si nous ne savons pas quoi exactement.

  14. Caton 8 décembre 2008 at 19 h 10 min

    Et si au lieu de travailler le dimanche , et pour partager le travail , nous n’ouvrions les magasins que les jours pairs de 14 h à 16 H. La masse de client a servir imposerait de disposer de davantage d’employés . Et ceux ci pour oublier les stress des affluences, pourraient se reposer le lendemain .

    Cette idée est déjà appliquée : ainsi les banques sont toujours fermées pour les salariés .

  15. Naouak 8 décembre 2008 at 20 h 59 min

    @ Caton,
    Meuh oui, c’est LA solution. Et pour faire la relance, on les paie 35 heures et même 10 % en plus. Vous rendez compte ? Il y a 3 jours pairs par semaine, soit 6 h de travail ; On multiplie ainsi par 6 le nombre d’employés payés plein pot.

    Kesse kiya ? J’ai dit une bétise ? Pourtant Martine A. (de Lille) l’avait dit il y a 10 ans : "travailler moins pour travailler tous".

  16. francis 8 décembre 2008 at 23 h 17 min

    oui, naouak: "travailler moins pour gagner plus et vivre mieux"
    c’est le programme de la gauche depuis des siècles…
    et ça marche!

    et pour les dimanche, laissez nous vivre!!

  17. NONOLULU 11 décembre 2008 at 14 h 58 min

    JE TRAVAILLE DANS LA GRANDE DISTRIBUTION ON OUVRE LE DIMANCHE EN SAISON ET A NOEL ON NE ME DEMANDE PAS MON AVIS
    JE SUIS CONTRE MAIS J Y VIS QUAND MEME SINON JE PREND MES AFFAIRES CAR LA PRESSION SOCIALE DANS L ENTREPRISE DEVIENT TRES FORTE ET DES MOYENS DE PRESSION COMME LA SUPPRESSION DES PRIMES ET DES GRILLES D HORAIRES DETESTABLES EN DEVIENNENT LA SANCTION IMMEDIATE ALORS OU EST LE LIBRE CHOIX??????

  18. laisne 14 décembre 2008 at 0 h 16 min

    Comment croire au volontariat en matière de travail le dimanche, alors qu’un salarié au chomage ne pourra pas refuser plus de 2 offres de travail. Imaginez vous dans cette situation lorsqu’un employeur vous proposera une offre de travail incluant un forfait de dimanches travaillés.

  19. Hervé 14 décembre 2008 at 10 h 36 min

    Travailler le dimanche, nouvelle politique de civilisation ?

    Il y a quelques mois, le Président lors d’un discours avait évoqué l’idée d’une politique de civilisation, reprenant un concept imaginé par Edgar Morin.

    Pour autant que je m’en souvienne, personne n’avait bien compris ce qu’il entendait par là. Moi ça me plaisait bien ces deux mots collés ensemble. J’imaginais le projet de construire une société policée conviviale, humaine, cultivée.
    Aujourd’hui, je m’interroge encore que voulait-il dire par là ? Est-ce le vent de crise qui a soufflé cette petite flamme ?

  20. Naouak 14 décembre 2008 at 13 h 42 min

    Peut être que la betise, c’est les 35 heures.
    Parce que pour le moment, je cherche toujours quelqu’un pour m’expliquer 1) comment payer plus cher les matières premières 2) comment payer plus de fonctionnaires 3) comment payer plus de retraités 4) comment augmenter mon pouvoir d’achat 5) en travaillant moins

  21. Jean-Marc 14 décembre 2008 at 18 h 27 min

    je travaille le dimanche et de surccroit la nuit! j’en suis tres heureux j’ai bien plus de temps pour faire plein de chose.
    qu’on laisse le choix aux gens.. défiscalisez une partie des heures travaillées le dimanche…et on verra si certains seront contre le travail le dimanche !
    Souvent le dimanche beaucoup de gens sortent ou ? dans les magasins de bricolage… (certes en région parisienne).
    et dans les "farfouilles" etc en Province.
    je lis ce dessus " Imaginez vous dans cette situation lorsqu’un employeur vous proposera une offre de travail incluant un forfait de dimanches travaillés."
    oui et alors ?
    bien des gens travaillent le dimanche et/ou la nuit !
    ceux qui ne l’admettent pas sont bien contents lors qu’en pleine nuit ils sont recus a l’hopital !
    il faut etre pragmatique dans les commerces en ville: ce serait une véritable bouée de sauvetage!

Leave A Comment