Vers une convergence franco-allemande? Après les recettes, les dépenses?

//Vers une convergence franco-allemande? Après les recettes, les dépenses?

Vers une convergence franco-allemande? Après les recettes, les dépenses?

Un comparatif des systèmes fiscaux de  l’Allemagne et de la France vient d’être établi à la demande des pouvoirs publics. C’est un pas très utile vers la convergence nécessaire entre les deux économies.

Mais comme chacun sait, l’impôt a été inventé pour couvrir les dépenses. Elles sont, en France très supérieures aux recettes. Ce qui constitue le péril des déficits et de la dette. Aussi me vient l’idée, comme simple citoyenne, qu’il ne serait peut-être pas tout à fait idiot de dresser le même comparatif pour la dépense publique en Allemagne et en France.

Ainsi nos compatriotes disposeraient de toute l’information, tant en recettes qu’en dépenses et en solde. Ils pourraient ainsi mieux identifier le domaine dans lequel il y aurait lieu d’agir par catégorie de dépenses finançant les grandes politiques en comparant les coûts. Avant de comparer plus tard les résultats.

Ce serait un 1er exercice de transparence sur la gestion publique comparée de nos deux pays avant de comparer la qualité respective de la gouvernance publique de chaque côté du Rhin.

Qu’en pensez-vous ?

By | 2017-03-13T11:28:48+00:00 7 mars 2011|Réflexion|0 Comments

No Comments

  1. Tondu 12 mars 2011 at 8 h 44 min

    Faire converger les fiscalités allemande et française, pourquoi pas, mais pourquoi plus avec l’Allemagne qu’avec le Royaume unis ? Il faudrait déjà comparer des choses comparables fiscalité de l’Etat seul ou avec les collectivités locales ? fiscalité directe (impot sur le revenu seul soit seulement 1/4 des impôts) seule ou totale ( la TVA est 1/2 des impots et la TIPP-gabelle 1/20), dépenses de l’Etat ou de toutes les collectivités, avec ou sans la santé, avec ou sans les agences et fonds divers et variés mais à l’utilité constestable qui perçoivent aussi un impôt même si on l’appelle redevance… Avant de comparer dans une étude fumeuse dont seront tirées des conclusions hâtives voire erronées les recettes et/ou les dépenses, il faudrait diminuer les dépenses comme le fait n’importe quel père de famille, pas seulement par la RGPP qui avec ses quotas aura le même résultat que les quotas d’étudiants en médecine. Fonctionnaire retraité, je sais combien d’argent de subvention est un gaspillage éhonté et comment je fus payé non pas à ne rien faire mais à des choses peu utiles voire inutiles exigées par mes chefs et les élus auxquels ils obéissent. Au risque e dvous décevoir, je n’ai pas l’impression que la LOLF ait changé quelque chose sur ce plan. On vante souvent la retenue de l’impôt (au risque d’être lourd, seulement sur le revenu car ils y en a le triple déjà prélevé à la source) à la source comme un progrès. Pour moi c’est une atteinte grave à la démocratie en reportant de l’élu à l’employeur la responasbilité du poids de l’impôt puisque le salaire sera si peu élévé. Avec ce système « moderne » ce sera la route ouverte vers les 75 % de prélèvements obligatoires

Leave A Comment