Santé : mettre les points sur les I !

/, Santé/Santé : mettre les points sur les I !

Santé : mettre les points sur les I !

Le journal Ouest-France mène actuellement une enquête sur la démographie médicale, les pôles de santé et autres initiatives visant à préserver un accès aux soins digne de ce nom pour tous les Ornais.

Selon une ligne éditoriale qui est propre au journal, tous les acteurs sont interrogés, sauf le Conseil Départemental de l’Orne qui est la collectivité qui investit le plus d’argent en ce domaine.

On peut lire dans les articles des points de vue assez baroques dont on peut se demander si les auteurs ont la moindre connaissance du sujet sur lequel ils s’expriment. À les lire, il semblerait que les élus ne fassent rien !

Pour ma part, je peux témoigner que mon prédécesseur Gérard Burel, mon successeur Christophe de Balorre, et moi-même pendant bientôt 10 ans, nous avons tous les trois, avec le soutien de notre assemblée unanime, fait le maximum ! Et souvent au-delà de nos capacités contributives. Et que nous aurions aimé être plus souvent écoutés et soutenus.

S’agissant des pôles de santé libéraux, comme des maisons de santé, était-il besoin de les régir d’un carcan bureaucratique aussi compliqué ? Comment les administrations centrales ont-elles pu être assez éloignées des réalités pour complexifier encore plus la vie des élus locaux ? Lesquels doivent aussi mettre les professionnels de santé d’accord entre eux, ce qui n’est pas toujours le sport le plus facile.

Bref, le bon sens et le minimum de l’esprit de responsabilité serait que la controverse cesse et que chacun balaie devant sa porte. Ainsi tout le monde s’y retrouverait.

S’agissant du Conseil Départemental de l’Orne, sous l’autorité de son Président Christophe de Balorre, il ne perd pas son temps dans des polémiques aussi inutiles que dissuasives. Il choisit d’agir et d’ouvrir des surfaces de cabinets médicaux et assimilés, sans chercher à courir le marathon de toutes les subventions qui entraînent des coûts parfois supérieurs à leur montant.

Au surplus, qui se souvient que le Conseil Départemental de l’Orne verse une subvention de l’ordre de plus 500.000 euros par an pour l’hélicoptère et le Centre 15 ? Qu’en 2018 il paiera environ 1 millions d’euros pour des constructions ? Qui se souvient de l’action qu’il mène pour un bon accueil des internes ?

Pour ce qui me concerne, je sais parfaitement accepter les leçons des autres, et j’en ai reçu beaucoup dans ma vie, mais je sais aussi en donner.

Nous traversons une période où il est de bon ton de critiquer tout ce que font les élus. Un jour, les éternels mécontents n’en trouveront plus !!! Ce sera la fin de ce que l’on appelle la démocratie. Si c’est leur but, ils pourraient ne pas être loin de l’atteindre.

By | 2017-10-17T13:47:20+00:00 17 octobre 2017|Orne, Santé|0 Comments

Leave A Comment