rezonova

/admin

About admin

This author has not yet filled in any details.
So far admin has created 277 blog entries.

Le haras de Ginai : un haras d’excellence

Ce lundi 21 octobre 2013, avec des responsables de la SAFER, des banques, de l’Agriculture, j’ai visité le haras de Ginai. Situé sur le canton d’Exmes, près du Haras national du Pin, ce haras est l’un des plus performants ornais dans le domaine des courses de trot en Europe. En découvrant les infrastructures, les stratégies, la vision, les projets et convictions de son administrateur, Jacky Souloy, j’ai compris pourquoi les médias et le monde hippique ne cessaient de parler de Commander Crowe, la star qui a remporté de nombreuses victoires en Finlande ou en Suède à Solvalla, le plus grand hippodrome de Suède (80 jours de courses par an). Si ses chevaux brillent tant sur les grandes pistes européennes, c’est parce que dans ce haras (2M € de chiffres d’affaire en 2013), tout est conçu pour la performance : dans ce centre d’entraînement ultra performant, les chevaux y sont traités comme de véritables athlètes de haut niveau  (calcul des rations alimentaires, récupération d’entraînement, soins kiné, spa…). Ses installations sont impressionnantes : 150 ha, 140 boxes, 6 pistes (dont 3 lignes droites de 1,6 km, 1 km et 2 km), 3 marcheurs, 1 tapis roulant d’entraînement et 1 spa. En 2013, l’entreprise compte 24 salariés dont 6 jockeys finlandais et 1 italien. L’exposé de Jacky Souloy fut une véritable leçon d’économie. Cette entreprise qui a su passer de l’élevage historique à un élevage professionnel très structuré et performant, a étendu aujourd’hui ses activités à l’international dans la génétique et se distingue dans ses projets de recherche et développement : mesure des performances des chevaux en lien avec le labo du CIRALE et l’école véto de Maison Alfort, valorisation de la matière organique par la méthanisation… Cette visite a été l’occasion de rappeler combien il était important que la filière équine française sache promouvoir son rayonnement [...]

By | 2017-03-13T11:26:04+00:00 21 octobre 2013|Cheval, Orne|0 Comments

Déficits publics : peut-on en sortir ?

La situation des finances publiques est menaçante pour le France. Il est urgent d’agir car cette situation met notre démocratie en danger. Pour résoudre la dette publique, je propose des solutions issues du simple « bon sens ». Ce midi, France 3 Basse-Normandie m’a invité à m’exprimer sur le sujet.             © JM Leligny  

By | 2017-03-13T11:26:05+00:00 18 octobre 2013|Livre déficits publics|3 Comments

Halte aux normes !

Les conséquences de l’excès de normes en France sont connues : ralentissement de la croissance, découragement des petites entreprises et baisse du pouvoir d’achat des ménages. Les entreprises ne savent plus quoi fabriquer, les élus sont désemparés et les citoyens sont rançonnés sans être mieux protégés. Dans 90% des cas, ces normes sont contre-productives car elles font renoncer à des dépenses utiles. Mais quelles en sont les causes cachées ? Il s’agit d’un abus de pouvoir des administrations centrales qui n’obéissent plus à personne, le pouvoir normatif leur ayant été totalement abandonné par les gouvernements successifs. Les lobbies ont également leur part dans cette pagaille normative. Les administrations centrales en sont leur complice implicite. Elles tiennent la plume et, par vanité, par soif de pouvoir, traduisent dans les textes ce que les lobbies leur présentent. Le pouvoir politique est alors instrumentalisé. Ainsi, sans une reprise en mains ferme des administrations centrales, il ne pourra pas y avoir de progrès. Nous n’avons pas besoin de textes incompréhensibles et ruineux, mais de règles de bonne conduite. Je vous invite à (re)visionner le magazine Pièces à Conviction, diffusé hier soir sur France 3. Une enquête stupéfiante révèle les dessous de cette profusion de normes due à une administration devenue irresponsable.

By | 2017-03-13T11:26:06+00:00 18 octobre 2013|Collectivités Locales|0 Comments

L’Echangeur de Basse-Normandie un laboratoire du futur

Inauguration officielle des nouveaux locaux de l’Echangeur de Basse-Normandie qui rejoint Startech61, à côté de la pépinière d’entreprises numériques créée par le Département en 2011. Il y a 15 ans, lorsqu’est né l’Echangeur à Alençon, l'Internet commençait à s’insérer dans le paysage. Nous ne pouvions imaginer les usages d'aujourd'hui. Dans 15 ans, le changement sera encore infiniment plus important. Le web sera le support en matière d'éducation, de formation, de santé, de loisir, d'emploi. Voilà pourquoi nous devons avoir notre vigie, notre veille pour anticiper cet avenir. L’Echangeur est un laboratoire, un centre de recherches et de développement. Il nous permet de ne pas simplement s'adapter aux technologies du futur mais de les utiliser pour nous offrir des usages que nous ne serions pas capables même d'imaginer en matière de mix de texte, d'images, de vidéo, de sons. Ce centre de formations et de ressources sur les T.I.C., expert sur la dématérialisation, les réseaux, la e-administration ou le e-commerce, est précieux pour les entreprises, les collectivités, les diverses institutions, les professions libérales, les artisans et de manière générale toute personne souhaitant se familiariser avec les technologies, d'en suivre les évolutions et d'en identifier l'impact au niveau de leurs activités. Venez découvrir les imprimantes 3D, les nouveaux modes de paiement ou les visio-conférences à 360°, c’est passionnant. Les outils du futur donnent la possibilité d’abolir les distances et surtout de multiplier les intelligences humaines pour réaliser le progrès au service de la personne humaine.

By | 2017-03-13T11:26:06+00:00 18 octobre 2013|NTIC|0 Comments

Les normes : un mal français. RdV demain soir sur France 3 dans « Pièces à Conviction »

Dès votre réveil, et jusqu'à votre coucher, vous êtes cerné par les normes : la composition de votre matelas, la taille des marches, l'encre de votre stylo, la télécommande… Ras-le- bol ! Avec 400 000 normes, la France est la championne d'Europe de la réglementation. « On se shoote à la norme ! » C’est l’impression dominante qui m’envahit quand je préside la commission consultative de l'évaluation des normes. Car si les normes existent pour nous protéger, elles peuvent aussi être inutiles, absurdes… voire dangereuses. Rendez-vous demain soir sur France 3 à partir de 23h10 dans l’émission « Pièces à conviction ».

By | 2017-03-13T11:26:06+00:00 15 octobre 2013|Collectivités Locales|2 Comments

L’apprentissage : un enjeu pour l’Orne

Ce vendredi 11 octobre, tous les acteurs impliqués dans les processus de l’apprentissage se sont retrouvés au Conseil général, au Quartier Lyautey à Alençon, sous la présidence conjointe de Yannick Soubien, Vice-président du Conseil régional et de votre serviteur. Pour nous, pouvoirs publics, et pour les entreprises, comme pour les jeunes, l’apprentissage est le meilleur antidote au chômage, tout en favorisant l’insertion professionnelle. Il constitue à la fois une solution alternative au système scolaire classique, en permettant de lutter contre le décrochage scolaire, et une alternative au chômage qui sévit beaucoup chez les jeunes. Ces formations sur mesure, constituent aujourd'hui en France un secteur en forte croissance, tiré par la promesse d'une véritable plus-value en termes d'efficacité pour l’apprenti et d'un retour sur investissement garanti pour l'employeur. La qualité de la main d'oeuvre est le facteur décisif de la compétitivité des territoires. La réussite de l'apprentissage est donc décisive tant pour les jeunes Ornais que pour l'économie ornaise. L’orne a la chance de posséder 4 établissements de formation (CMFAO/3IFA CFA/Bâtiment, CFA/TP, CFA/IRSAP (service à la personne). Bien qu’ils soient géographiquement proches, ils ont avancé de manière non coordonnée. Aussi, nous sommes convenus, lors de cette réunion,  de réfléchir tous ensemble à la réalisation d’une entité d’apprentis mais plus encore de formation grâce à la mise en place de synergie voire de mutualisation entre les différents partenaires pour tendre à la création d’un vrai campus à l’américaine. Pour mériter le label de campus, le Conseil général, la CUA, aux côtés de la Région pourraient se répartir les tâches pour offrir la mise en place d’équipement et de service en commun : Equipement WIFI Cartes à puces pour l’accès aux services Centre Numérique d’Information et d’Orientation Bureau des apprentis Renforcement de l’Anglais etc… Les institutions présentes autour de la table étaient : le [...]

By | 2017-03-13T11:26:07+00:00 15 octobre 2013|Alençon|0 Comments

Saint-Philbert-sur-Orne, notre Mont saint Michel ornais

Inauguration samedi de la nouvelle mairie de Saint-Philbert-sur-Orne, petite commune de 135 habitants, nichée sur les hauts de la Suisse-Normande. Si son nom n’est pas toujours connu, en revanche Saint-Philbert-sur-Orne est un lieu où passent pas moins de 100 000 visiteurs par an ! En effet, elle a la chance de posséder sur sa commune un lieu touristique exceptionnel, celui de La Roche d’Oëtre, notre Mont-saint Michel à nous ! La restauration de la mairie, à laquelle le Conseil général a apporté son soutien est importante pour les habitants. Dans un petit bourg, la mairie est un point de rencontre incontournable pour la vie municipale et associative. C’est aussi une petite touche supplémentaire à l’embellissement du cadre de vie déjà exceptionnel de la Suisse-Normande. La Suisse-Normande réunissait samedi les élus du canton de Putanges et ceux d’Athis qui, ensemble, peuvent réaliser de grands et beaux projets ! Je souhaite surtout promouvoir encore plus la Suisse-Normande, car, au-delà de la beauté des paysages, il s’agit là d’un atout économique fort. Avec plus de 100 000 visiteurs par an, le site de la Roche d’Oëtre en est l’un des fleurons ornais. Je rencontrerai prochainement les présidents et directeurs des comités départementaux du tourisme du Calvados et de l’Orne afin que nous renforcions notre action au service de cette région touristique, afin que la belle commune administrée par Thierry Raux, soit dans le top des destinations touristiques de notre région ! Avis aux amateurs, le programme des sorties nature organisées par le Conseil général dans les espaces naturels sensibles clôture sa saison les mercredis 23 et 30 octobre par une sortie réservée aux familles dans les gorges de la Rouvre, cette belle rivière en contrebas du belvédère de La Roche d’Oëtre.

By | 2017-03-13T11:26:07+00:00 14 octobre 2013|Orne|0 Comments

La CCEN transformée prochainement en CNEN !

L’ordre des lettres change, mais les compétences de l’instance chargée d’évaluer les normes sont étendues !  Le Parlement a adopté définitivement lundi, à l’unanimité, ce qui est rare,  la proposition de loi Gourault-Sueur portant création du Conseil National d’Evaluation des Normes (CNEN). Le CNEN sera consulté sur l’impact technique et financier sur les collectivités territoriales de tous les projets de lois et textes réglementaires créant ou modifiant les normes qui leur sont applicables. Il pourra émettre un avis, à la demande du Gouvernement sur les projets d’acte de l’Union européenne ayant un impact technique et financier sur les collectivités, selon donc un champ plus large que celui des normes. Enfin, le futur Conseil pourra s’autosaisir en matière de normes techniques (de type AFNOR). Le sénateur Alain Richard, comme rapporteur du texte a accompli un immense travail en mettant en forme celui accompli originellement par Jean-Pierre Sueur  et Jacqueline Gourault. Les compétences du CNEN sont également élargies au stock des normes réglementaires en vigueur applicables aux collectivités territoriales, puisqu’il peut évaluer ces normes, sous l’angle de leur impact technique et financier sur les collectivités au regard des objectifs poursuivis. Par rapport à la CCEN, ses pouvoirs seront renforcés puisque, lorsqu’il émettra un avis défavorable sur un projet de texte réglementaire, le Gouvernement transmettra un projet modifié au Conseil ou des informations complémentaires en vue d’une nouvelle délibération. Comme l’a dit mon ami sénateur Edmond Hervé lors de la séance publique, « la lutte contre les normes est consensuelle et nous n’avons pas le droit d’échouer ». Le futur CNEN devra maintenir sa vigilance et sa pression sur les administrations centrales car malheureusement, le bilan d’activité 2012 de la CCEN dresse un constat paradoxal. Alors que la nécessité de lutter contre l’inflation normative est partagée par tous,  l’activité de la CCEN n’a cessé [...]

By | 2017-03-13T11:26:08+00:00 14 octobre 2013|Collectivités Locales|0 Comments

L’Orne exemplaire : 10 nouveaux véhicules électriques au Conseil général

Ce vendredi 11 octobre, dix nouveaux véhicules électriques rejoignent le Conseil général de l’Orne, en remplacement de véhicules à moteur thermique. C’est une nouvelle étape dans notre volonté d’agir sur nos comportements comme nous l’avons déjà fait lors de l’installation en février dernier de la première borne de recharge pour véhicule électrique en libre service. Ces véhicules, soucieux de notre planète, serviront aux agents du Conseil général pour les trajets de distance moyenne dans leurs missions quotidiennes. Ainsi, à l’usage, pas le moindre gramme de CO² ne sera rejeté. Sur un an, ce seront même 18 tonnes en moins. Notre politique interne de développement durable dans le domaine des déplacements continue activement sa marche, après la diminution des kilomètres parcourus grâce à la visioconférence et le télétravail et l’achat de véhicules à faible émission de CO².   Grâce à cette acquisition, l’Orne s’accorde avec les mesures prises en janvier au niveau européen pour développer le parc des voitures propres. De façon générale, notre politique de développement durable, qui vise à la fois une réduction de la consommation énergétique et une diminution des émissions de CO², répond aux enjeux énergétiques que la France s’est fixée. Le pays devra en effet maîtriser sa consommation énergétique globale, sécuriser ses approvisionnements face à des ressources limitées qu’elle ne possède pas forcément, ainsi que diviser par quatre ses émissions de CO² d’ici 2050 pour limiter les risques de changements climatiques.Cet investissement montre, une fois de plus, que l’Orne est en avance en matière d’évolution. Il y a urgence à vivre autrement la ville, à inventer une ville ouverte, fluide et sereine, grâce à des voitures propres et silencieuses. L’Orne est un peu plus verte chaque jour grâce à ces voitures électriques. Mais c’est ensemble que nous arriverons à avancer vers un monde plus [...]

By | 2017-03-13T11:26:08+00:00 11 octobre 2013|Orne, Transports|0 Comments

Proposer des outils de maitrise de la dépense

Menée à la fois par l’Etat, la protection sociale et les collectivités territoriales, l’action publique se crée plus de handicaps à elle-même en temps et en argent, qu'à répondre au plus près des problèmes des Français. Ainsi, la dépense publique a atteint un niveau sans précédent, menaçant la stabilité des finances et l’avenir des services publics. C’est pourquoi, le 2 octobre dernier, le Président de la République nous a confié, avec Martin Malvy, président du Conseil général du Midi-Pyrénées, et à moi-même, une mission sur la maîtrise de la dépense publique. La Gazette des Communes a souhaité mieux connaître l'esprit de cette mission et l'ambition de la modernisation de l’action publique. Vous pouvez lire l'interview sur son site. Elle sera plus développée encore la semaine prochaine. Il s'agira également de l’un des thèmes de mon prochain livre, publié chez Armand Colin dans une semaine : « Déficits publics, la démocratie en danger ».

By | 2017-03-13T11:26:09+00:00 10 octobre 2013|Economie & Finances|5 Comments

Notre nouvelle mission confiée par le Président de la République sur la dépense publique

Le Président de la République vient de nous confier, à Martin Malvy, Président du Conseil régional de Midi-Pyrénées (PS), et à moi en qualité de Président de Conseil Général de l’Orne, une nouvelle mission sur la maîtrise de la dépense publique. Nous avons, tous les deux, été choisis pour cette mission parce que nous étions deux chefs d’Exécutifs locaux en exercice et d’anciens ministres du budget. Ce sujet de la rationalisation de la dépense me tient tellement à cœur qu’elle hantera le livre : « Déficits publics. La démocratie en danger » que je publie et qui sort en librairie le 16 octobre prochain, dans 11 jours. La dépense publique a atteint un niveau sans précédent. Elle dégrade actuellement nos comptes publics sans garantir pour autant la préservation durable du modèle français de services publics auquel nos concitoyens sont attachés. Un nouveau pilotage est donc urgent à trouver et il est indispensable si nous voulons rendre sa compétitivité à notre pays. Notre nouvelle mission a pour objectifs de : passer au crible les dépenses publiques des trois grands secteurs de l’administration en France (Etat, sécurité sociale et administrations publiques locales) mettre à plat les règles clarifiées entre eux (qui ordonne ? qui coordonne ? qui dépense ?) examiner plusieurs politiques publiques et voir comment mieux les articuler proposer des outils pour rendre plus efficace l’action publique ouvrir des pistes d’optimisation et de maîtrise des dépenses publiques en faisant des propositions simples, claires et responsabilisantes pour l’ensemble des acteurs publics. Pour atteindre tous ces objectifs, Martin Malvy comme moi, constituons actuellement une équipe composée des trois corps d’inspection (finances, affaire sociales et administration). Nos conclusions seront rendues le 1er mars 2014 au Gouvernement. Cette mission ne pourra être menée à bien que grâce à un engagement conjoint de l’ensemble des acteurs de [...]

By | 2013-10-22T11:59:35+00:00 7 octobre 2013|Economie & Finances, Livre déficits publics|4 Comments

L’information financière : arme stratégique pour les Conseils généraux

Les départements sont dans une situation financière menaçante pour la soutenabilité des politiques publiques qui leur sont confiées, comme la dépendance, le handicap, la solidarité, l'éducation, la jeunesse en danger, l'eau, l'environnement, etc… L'absence totale de cohérence entre les dépenses qui leur sont imposées et les ressources qui leur sont confiées rendent l'exercice impossible. Toutes les alertes lancées se soldent pour l'instant par des mesurettes qui repoussent l'horizon du naufrage seulement de quelques mois. Cela ne doit cependant pas nous décourager et face à ce défi, au lieu de gémir, pleurer ou prier, nous accomplissons notre longue et lourde tâche dans la voie où le sort a voulu nous appeler en nous dotant d'un instrument de pilotage d'une équipe "Conseil de la Réforme Territoriale et des Affaires Institutionnelles" qui produit sous la férule de la déesse des comptes Bernadette Gautier, une information financière probablement unique en France, sur les ratios des comptes administratifs des départements. Pour les Conseils généraux intéressés, cliquez ici pour accéder au document. Selon moi, l'information financière est un bouclier et un glaive. Un bouclier pour noyer dans la dérision les critiques non fondées. Un glaive pour obliger les autorités responsables à répondre de leurs décisions. L'information financière est une vue panoramique et stratégique sur notre action, nos coûts, afin que les citoyens, les agents, les élus, les prêteurs, les contribuables sachent quel est notre cap et comment se traduisent dans nos comptes nos ressources et nos dépenses. Ce qui manque encore, à ce jour, c'est une vue sur l'Autorité qui décide de chacune des dépenses? car l'urgence d'une réforme de la gouvernance et du pilotage se révèlent d'évidence. C'est d'ailleurs l'objet de la mission que vient de nous confier le Président de la République avec Martin Malvy

By | 2017-03-13T11:26:09+00:00 7 octobre 2013|Economie & Finances, Non classé|0 Comments

Quinzaine de l’innovation : les Ornais totalement mobilisés

La Quinzaine de l’Innovation aura lieu du 7 au 22 octobre prochains. Elle offre une vitrine exceptionnelle aux plus belles initiatives de nos entreprises, associations, collectivités. L’Orne se place toujours en pole position pour ce rendez-vous incontournable de l’innovation en Basse-Normandie. Le Conseil général de l’Orne s’engage pleinement aux côtés de l’Etat et de la Région pour que cette opération fasse rayonner les talents de nos territoires, de ses femmes, de ses hommes, et bénéficier du rayonnement qu’ils méritent à l’échelle nationale et internationale. Ce sont 50 animations prévues dans toute la région dont 30 dans l’Orne, prouvant une fois de plus la longueur d’avance du Département en matière d’innovation. Expérience de marketing gustatif autour du praliné, découverte des bénéfices du très haut débit dans un espace de coworking, table ronde sur la dépollution des eaux industrielles par des bactéries spécialisées… des idées toutes aussi magiques les unes que les autres, qu’il s’agisse des matériaux, du commerce, de l’énergie, du numérique ou du développement durable. Organisées en partenariat avec la Miriade, Orne Développement et le soutien de nombreux correspondants du réseau Entreprendredanslorne.com, je me félicite avec Michel Le Glaunec, Président d’Orne Développement, de la multiplicité et de la diversité de ces animations dans le Département. Enfin, une mention toute particulière à l’attention des six entreprises  ornaises nominées au Prix du concours régional de l’innovation qui sera le point d’orgue de cette opération, le 22 octobre prochain, et qui est parrainé par un Ornais : Luc Van Ryssel, Directeur Général de MATFER Industrie, basé à Longny-au-Perche. Les Ornais ont du talent et sont bel et bien innovants ! Je vous souhaite de surprenantes découvertes dans l’Orne.

By | 2017-03-13T11:26:10+00:00 3 octobre 2013|Orne|0 Comments

La presse anglophone observe les finances françaises et leur désordre

La presse anglo-saxonne n’est pas dupe du jeu de bonneteau auquel se livre la France depuis de très nombreuses années. Elle annonce la baisse des dépenses de l’Etat en les renvoyant dans les comptes des collectivités locales au motif que ces dernières sont réputées avoir encore des marges de manœuvre budgétaires. Si cela peut encore s’observer dans certaines communes et intercommunalités, ce n’est plus le cas dans les comptes des départements et des régions. Les départements sont au bord de l’asphyxie et l’Etat continue de leur envoyer de nouvelles dépenses, en leur proposant de relever leurs impôts. Que cela s’appelle jeu de bonneteau ou l’art du sapeur camembert, c’est du pareil au même, car cela produit toujours le même effet, la ruine des plus candides et souvent des plus pauvres. L’augmentation du chômage accroît inévitablement le nombre de bénéficiaires du RSA. Délivrés par les départements, ces revenus sont un poids considérable dans le budget qui leur est alloué par l’Etat. Le déficit entre ce qu’ils reçoivent et ce qu’ils dépensent devient tel que d’ici la fin 2013, ils n’auront plus de marge de manœuvre. Je vous laisse découvrir un article du Wall Street Journal. C’est un sujet sur lequel nous reviendrons tout au long du mois d’octobre puisque c’est l’un des thèmes du livre que je publie chez Armand Colin « Déficits publics, la démocratie en danger », dont la sortie est programmée le 16 octobre.

By | 2017-03-13T11:26:10+00:00 2 octobre 2013|Economie & Finances, Livre déficits publics|1 Comment

Retour aux sources à Semallé ce matin !

Ce samedi 28 septembre, rendez-vous aux portes d’Alençon, à Semallé, pour inaugurer de nouveaux équipements, financés pour partie par la Conseil Général de l’Orne. Equipement vitaux pour ces petites communes proches d’une grande ville…afin d’éviter qu’elles ne demeurent dans l’ombre des plus grandes ou qu’elles ne deviennent des espaces dortoirs. Nous avons inauguré l’assainissement collectif, la création d’un lotissement, des aménagements routiers….signes manifestes de dynamisme. Un réseau en appelant un autre, le réseau d’assainissement sera prochainement suivi de celui du haut débit numérique. Dans le cadre du Plan numérique ornais (PNO), qui trace les routes numériques du territoire, nous avons positionné Semallé dans les 10 premières communes à bénéficier de la montée en débit sur les 109 programmées sur tout le territoire. J’ai été élu pour la 1ère fois au Conseil Général dans ce canton, il y a 28 ans. Semallé avait largement contribué à mon élection. C'était une bonne occasion pour revenir aux sources de mon engagement. Pour rappeler d'abord que j’avais eu la chance que Patrick Baclé, mon associé, habitant de Semallé, disparu trop tôt, m’ait alors permis de m’engager dans vie publique. Ensuite pour remettre à l’endroit des étapes de cette vie publique présentées trop longtemps et trop souvent à l’envers. Né politiquement dans ce canton, je n'ai pour autant pas contracté de syndrome d’excursionniste électoral, contrairement à une légende soigneusement entretenue par certains . J’ai conquis électoralement ce canton deux fois en 25 ans. Ma vocation n'a cependant jamais été d'accomplir une course électorale permanente. C'est la construction de l’avenir d'abord d'Alençon puis ensuite de l’Orne qui m'a passionné. J'ai aussi saisi cette opportunité pour clairement revendiquer à nouveau le bien fondé de mon élection à Saint Céneri. Election qui m'a permis alors de retrouver la Présidence de la Communauté Urbaine, interrompue à cause de mon [...]

By | 2017-03-13T11:26:11+00:00 28 septembre 2013|Alençon, Communauté Urbaine, NTIC, Orne|0 Comments