Ce matin, à Rouen, au siège du Conseil départemental de Seine-Maritime s’est tenue officiellement le 1er G6 c’est à dire la conférence des présidents des (cinq) Départements et de la toute nouvelle Région de Normandie.

Les sujets étaient nombreux. Nous avons lancé nos travaux sous le sceau d’une cohérence politique réaffirmée, dans la droite ligne du pacte de confiance scellé au soir du second tour de l’élection régionale.

Lisibilité, efficacité, excellence : le cap est fixé. Une vraie stratégie régionale, déclinée à l’échelle des départements, nous permettra de l’atteindre, dans un état d’esprit constructif qui donnera toute l’impulsion nécessaire à une politique contractuelle partagée. Sans attendre. Et sans augmenter la pression fiscale !

2016 ne sera pas une année blanche. Pas question que les transferts de compétences des Départements vers la Région et la fusion des deux Normandie nous fassent perdre du temps ! Nous ne voulons pas qu’il soit perdu une seconde. Dans notre grande Normandie, que nous voulons au service des… Normands, des femmes et des hommes attendent des réponses concrètes. Un front office du service public nous permettra d’œuvrer en proximité immédiate. Le back office, nous en ferons notre affaire. Nous créerons les conditions nécessaires pour que chacun y trouve son compte. Départements et Région ont à cœur de réussir. Nous réussirons !

Nous engageons sans délais des partenariats « gagnant-gagnant » entre la Région et les Départements, à seule fin de renforcer l’efficacité de nos politiques publiques locales.

Au-delà de l’unité politique, c’est bien le travail et les décisions concrètes qui donnent corps à ce G6. Comme l’amélioration du réseau routier, la création d’une centrale d’achats régionale, pour faire baisser les coûts, le maintien des interventions existantes en matière économiques, en 2016, dans l’attente de l’adoption du schéma régional.

A raison du manque de clarté de la loi du 7 août 2015 portant « Nouvelle Organisation Territoriale de la République » (loi NOTRe) nous avons fait le choix unanime de nous doter d’une doctrine d’application propre à la Normandie pour organiser nous-mêmes notre « efficacité territoriale ». L’administration territoriale ne doit-elle pas non seulement reposer sur un juste équilibre entre l’État et les collectivités, mais aussi, et surtout, sur une coopération librement consentie entre Région et Département ?

Forts de notre propre lecture de la loi, nous réaffirmons que la liberté contractuelle est le fondement de toute initiative locale, le moteur de l’innovation et du développement au service des territoires. En Normandie, c’est parti !

La Normandie conquérante se conjugue aujourd’hui au présent !

Lire le communiqué de presse publié suite à la réunion

« 1 de 13 »