Le Département, une Institution irremplaçable

Le siège d’une Institution publique, comme un Département, lui assigne une portée hautement symbolique. À la manière d’un Hôtel de Ville qui révèle le prestige historique d’une Cité, un Hôtel de Département révèle, lui, une ambition, une vision non seulement du présent, mais aussi du futur, de la place à conférer à l’Institution Départementale dans la société.

Historiquement les sièges se confondaient souvent avec les Préfectures. Depuis la décentralisation, ils se sont émancipés, et ses sont installés dans des lieux de portées très inégales.

Le choix Ornais effectué sous les Présidences d’Hubert d’Andigné et de Gérard Burel est particulièrement explicite, car l’architecture militaire confère une image de rectitude, d’autorité et de puissance. A nous, leurs successeurs, d’y ajouter progressivement tous les attraits d’élégance qui peuvent en faire un lieu d’exception. Un lieu de vie. Un lieu où la population de l’Orne aime à se retrouver, à s’approprier. A en faire sa maison commune et y nourrir un sentiment d’appartenance à notre somptueux département. C’est la vision que je souhaite lui voir porter.

Cette vision est celle de l’innovation, de la créativité, de l’audace dans la recherche ce solutions nouvelles, vision sur laquelle notre Conseil départemental s’est engagé à l’unanimité depuis décembre 2015.

Une ville dans la ville

Je souhaite donc faire du Quartier Lyautey, Hôtel du Département, siège de notre Conseil, comme une ville dans la ville, à la pointe de toutes les innovations avec une signature en forme d’exigence : l’excellence ! Excellence architecturale et paysagère, d’abord. Permettre à chacun de contempler le Beau, faire connaître les dernières prouesses permettant un meilleur respect de l’environnement seront nos objectifs permanents.

Un quartier-jardin

S’agissant du paysage, c’est le sens de la rénovation de nos jardins, que nous poursuivons depuis deux ans. Jusqu’en 2014, le parc du Conseil départemental de l’Orne se limitait à une grande surface engazonnée, avec quelques arbres et un massif arbustif. Morne, ce jardin n’était pas utilisé. Il était d’une apparence si revêche que la population et les agents n’osaient pas le traverser !

13716205_663453503802742_8010894802010668756_n

Notre valeureuse équipe des espaces verts, sous la gouverne de Céline Joubin, lui a depuis redonné vie, saveur, volupté et élégance. Elle a installé 50 000 bulbes variés (tulipes, crocus narcisses…) longeant les massifs existants. Dans le même temps, quatre allées sont apparues de part et d’autre du jardin au moyen de dalles intégrées au gazon, diverses plantations de vivaces, arbustes et bulbes accompagnant ces chemins. Une enfilade d’arceaux, gloriette, fond d’allée et banc métallique, matérialisent les différents espaces : les arceaux sont incorporés à un massif de terre de bruyère (rhododendrons, azalées…), la gloriette est à la rencontre des quatre allées – elle est recouverte de rosiers anciens, les massifs alentours sont de couleur pastel -, quant au fond d’allée, avec son banc intégré, il offre un espace de repos.

13658962_663456510469108_3015545570453165094_n

Début 2016, un bassin est venu s’ajouter à cet écrin de verdure. Les promeneurs peuvent le contourner et admirer les plantes aquatiques et poissons sur les traverses d’acacia. Une haie et une pergola en osier vivant, conduisent à un espace plus ouvert, délimité par un petit muret en arc de cercle, planté de bambous, qui invite à une pause repas. Les lignes courbes du jardin contrastent avec la géométrie du site, les végétaux très variés apportent de la couleur tout au long de l’année. C’est ainsi que notre jardin invite chaque ornais à un agréable moment.

Quartier de services à la population

Voici un exemple, parmi d’autres, de l’excellence architecturale et paysagère que nous souhaitons développer sur le quartier Lyautey. Excellence en matière de services à la personne, ensuite. Nous développerons sur toutes les surfaces disponibles, une gamme de services les plus complets en tout domaine, notamment les services de proximité, qui sont toujours très appréciés des voisins et des agents. Les loisirs, bien sûr, comme l’a montré le succès du festival Lik’Orne. Mais également l’organisation d’évènements, de conférences, d’expositions, la culture, la formation, la petite enfance, la santé…

L’innovation en continu et le service de haut niveau aux citoyens. Tel est l’avenir du Quartier Lyautey, Hôtel du Département. Un ilot d’excellence au service du bien être des Ornais.

Une ville dans la ville n’est pas une ville contre la ville, bien au contraire. Comme un quartier de la ville n’est pas contre sa ville, mais avec elle, comme composante vivante et active pour que sa propre identité soit constitutive de la Cité toute entière. Le siège du Département est une chance pour une ville Chef-lieu, comme la dynamique d’une ville chef-lieu sert le développement du département. La vocation d’excellence de notre Quartier Lyautey se place dans cet état d’esprit et souhaite être un atout supplémentaire pour Alençon. Comme le Jardin d’Argentré pour Sées, ou l’Eglise pour Saint-Céneri-le-Gérei.

Chacun doit se sentir en devoir de contribuer à l’objectif que l’#Orne rayonne en Normandie, en France et dans le monde.

« 1 de 14 »