Sénatoriale 2018

/Sénatoriale 2018

Ils ont dit…Stéphane Perrin, François Baroin et Dominique Bussereau

Dans le cadre de la sénatoriale 2018 : Le combat pour défendre les libertés et les intérêts de nos collectivités locales appelle à rassembler toutes les bonnes volontés, toutes les forces et tous les acteurs, sans aucun sectarisme entre sensibilités politiques. Face aux normes absurdes asphyxiant la libertés des élus, le CNEN est un rempart qui fait face courageusement au flux incessant et insensé de contraintes décidées par les administrations centrales. Heureusement, je peux compter sur les esprits disruptifs et aguerris à l'exercice des membres du Conseil. Parmi eux, Stéphane Perrin, représentant les Régions de France, rapporteur général du budget de la région Bretagne, est un soutien fidèle très fin juriste. Ma collaboration avec lui montre, à nouveau, que ce combat est celui de tous, sans distinction partisane. Je suis fier du travail que nous accomplissons ensemble pour nos collectivités et déterminé à ne rien lâcher. Pour l’Association des Maires de France, François Baroin, son Président, et pour Assemblée des Départements de France, Dominique Bussereau, son Président, ont bien voulu également souligner la qualité du travail accompli tous ensemble. "Je siège au titre de Régions de France au Conseil National d’Evaluation des Normes (CNEN), présidé par Alain Lambert. Bien que de sensibilité politique différente, je partage avec lui un attachement profond à la décentralisation et la libre administration des collectivités locales. J'ai pu constater son engagement tenace et exigeant pour protéger les collectivités de l'inflation normative, reflet du poids excessif de la technocratie française face aux élus du suffrage universel. J'ai apprécié son expérience et son autorité, d'ailleurs reconnues par les gouvernements successifs qui l'ont missionné, avec le regretté Jean-Claude Boulard, pour lutter contre la prolifération normative. Au-delà de nos appartenances politiques, nous nous retrouvons dans le combat pour un droit raisonnable pour nos collectivités et adapté aux réalités du terrain." Stéphane Perrin, Conseiller [...]

By | 2018-06-19T14:25:37+00:00 19 juin 2018|Sénatoriale 2018|0 Comments

Ils ont dit…Michel Bouvier et Marie-Christine Esclassan

Dans le cadre de la sénatoriale 2018 : L’entrée dans le Cercle des Experts internationaux, en matière finances publiques, n’est possible qu’après des années de travaux scientifiques, d’expérience, de rencontres, et d’échanges avec les plus savants de la matière. C’est avec et grâce à eux qu’on acquiert la maîtrise des sujets. Pour ma part, j'ai eu la chance de croiser le chemin des professeurs Bouvier et Esclassan, experts reconnus des finances publiques et fondateurs de l'association FONDAFIP. Ils ont été les rochers de connaissances sur lesquels m'appuyer pour défendre ma vision des finances publiques plus vertueuses. Ce combat n'est pas terminé, il reste encore tant à faire et à défendre s'agissant des finances de nos collectivités. Et je sais pouvoir compter sur les lumières savantes de mes amis, comme ils savent pouvoir compter sur ma pugnacité pour aller jusqu'au bout de nos ambitions. À Michel et Marie-Christine, je veux leur exprimer toute ma gratitude et mon amitié pour leur soutien dans cette nouvelle aventure sénatoriale. "Alain Lambert appartient au Conseil scientifique de la Fondation internationale des finances publiques (FONDAFIP). Son expertise dans le domaine est reconnue et appréciée tant au plan national qu'au plan international et par ailleurs sa capacité à travailler avec toutes les sensibilités politiques est très précieuse , notamment pour les universitaires. A ce propos il est à rappeler qu'il est , avec Didier Migaud le "père" de la LOLF, la nouvelle "constitution financière" de la France. Alain Lambert a aussi une qualité rare . Sa grande connaissance du sujet ne l'empêche pas d'en parler simplement. : il est tout autant capable de parler à un public international d'experts que d'expliquer simplement les problèmes posés par la dette publique ou la fiscalité , y compris en s'exprimant dans le patois de sa région d'origine . Cette qualité [...]

By | 2018-06-13T19:19:55+00:00 13 juin 2018|Sénatoriale 2018|0 Comments

Les 4 présidents normands de départements soutiennent Alain Lambert ! Christophe de Balorre isolé

Dans le cadre de la sénatoriale 2018 : Les départements sont en danger. Alors qu’une proposition de loi est à l’etude pour élire les sénateurs à un niveau regional, que la mission Richard Bur étudie la possibilité de leur retirer une recette supplémentaire et que leurs finances sont de plus en plus contraintes par les évolutions des dépenses sociales sans contrepartie, que va-t-il rester aux départements ? La réponse est simple et forte : des hommes courageux pour se battre contre les tendances des administrations centrales voulant rendre les départements de simples variables d'ajustement, échelons de gestion des aides sociales. Les quatre présidents des départements normands ne s’y sont pas trompés, ils soutiennent Alain Lambert qu’ils savent la pièce maîtresse dans ce combat rude. Le seul absent est le Président de l’Orne, Christophe de Balorre, allez comprendre. C’est tous ensemble que nous gagnerons tous les combats pour nos territoires ! "Au-delà de ses qualités propres, Alain LAMBERT est un homme droit et fidèle à ses convictions. C’est un élu d’expérience et de proximité qui a toujours eu à cœur de défendre son territoire et adopter sans esprit partisan les réformes nécessaires à la réussite de la France. Avec amitié, je vous invite à lui renouveler votre confiance, tant les collectivités de Normandie ont encore besoin de son savoir et de sa capacité à agir." Jean Léonce Dupont, Sénateur honoraire, Président du département du Calvados   "J’ai régulièrement l’occasion de travailler avec Alain LAMBERT sur des dossiers régionaux et nationaux. Son expertise et sa grande maîtrise des finances publiques, alliées à une connaissance parfaite du fonctionnement de l’État, sont des atouts indéniables pour promouvoir, développer et représenter le département de l’Orne. Alain LAMBERT est un responsable politique écouté, respecté et apprécié qui sait et saura défendre les Ornaises et les Ornais à [...]

By | 2018-06-13T11:09:02+00:00 13 juin 2018|Sénatoriale 2018|0 Comments

Ils ont dit…Jean-Claude Boulard

Dans le cadre de la sénatoriale 2018 : Amis et compagnons de route, nous avons vécu toutes les aventures ensemble. Toi au Mans, moi à Alençon, toi pour la Communauté Urbaine du Mans et le département de la Sarthe, et moi pour la Communauté Urbaine d’Alençon et le Conseil Département de l’Orne. Tous les deux animés par le même combat contre les #normes absurdes, nous avons travaillé jusqu’à ton dernier souffle de vie. Jean-Claude, ton esprit reste vivant et m’accompagne. Quelques jours avant de partir, tu as tenu à m’apporter tes encouragements dans cette campagne sénatoriale. En ami sincère, j’ai pu à nouveau, et comme toujours, compter sur ton soutien. Et Dominique, ton épouse, m’a demandé expressément de le publier. Tu peux compter sur moi pour continuer notre œuvre et redonner à notre droit le respect qu’il n’aurait jamais dû perdre. "Bien que n’appartenant pas à la même famille politique, nous partageons depuis plus de 20 ans avec Alain Lambert le même combat pour la défense des moyens financiers et dotations des collectivités territoriales, notamment des communautés urbaines, ainsi que la lutte contre l’inflation normative. Sur l'inflation normative, un rapport a été réalisé conjointement en 2013. Reconnaissant notre travail, les pouvoirs publics nous ont confié en janvier 2018, une nouvelle mission qui consiste spécifiquement à se mettre à l’écoute des élus. C’est pourquoi je souhaite que la confiance des élus ornais soit accordée à Alain Lambert pour qu’il soit notre relai commun au Sénat" Jean-Claude Boulard, Maire du Mans, Président de Le Mans Métropole, Ancien Sénateur de la Sarthe

By | 2018-06-11T13:00:48+00:00 11 juin 2018|Sénatoriale 2018|0 Comments

Ils ont dit…Didier Coiffard

Dans le cadre de la sénatoriale 2018 : La politique n’est pas un métier, mais un engagement désintéressé au service des autres. Pour y être efficace, il est parfois utile, en plus de sa famille, d’avoir un ancrage professionnel fort. Le mien est le Notariat. Je lui dois tout. Il a structuré ma pensée, mon organisation, ma méthode de travail. J’ai eu l’honneur de présider successivement les Notaires de l’Orne, ceux de notre Région et les Notaires de France. Et je continue à travailler avec eux aux enjeux du numérique dans l’univers du droit. Didier Coiffard, actuel Président du Conseil Supérieur du Notariat, originaire de L’Aigle m’a adressé un petit mot d’encouragement et j’y suis très sensible. La reconnaissance de ses pairs est essentielle dans nos vies professionnelles, et j’en suis sûr, aussi pour vous. "Il n’est pas d’usage que le Président d’une grande Institution fasse un commentaire, à l’occasion d’une élection sénatoriale partielle. Mais, comme je suis Ornais et Aiglon d’origine, je ne peux, en conscience, manquer de témoigner de l’autorité et de la référence que représente Alain Lambert au sein des Notaires de France. Il a emmené toute la profession dans l’ère numérique et a quasiment inventé « l’acte authentique électronique ». Il fait encore autorité aujourd’hui sur les questions de transition numérique que je lui ai confiées. Je regrette de ne pouvoir faire partie du noble groupe des grands électeurs afin de voter pour une personnalité utile au Pays et à l’évidence à son département." Didier Coiffard, président du Conseil supérieur du notariat

By | 2018-06-08T14:15:14+00:00 7 juin 2018|Sénatoriale 2018|0 Comments