Avoir l’audace d’une confiance généreuse !

//Avoir l’audace d’une confiance généreuse !

Avoir l’audace d’une confiance généreuse !

La politique française est en pleine ébullition. Le plus jeune Président de la 5ème République vient d’être élu, sans parti. Mais proche de la gauche. Il vient de nommer un 1er Ministre de droite ! La situation est inédite et comme toujours, devant chaque nouveauté, les esprits s’échauffent.

Nous, les humains, sommes soumis à deux émotions principales : la peur et l’espoir. Selon que nous céderons à l’une ou à l’autre, notre interprétation de la situation sera très différente voire contradictoire.

Cependant, avons-nous le choix ? Les Français se sont prononcés. Les partis se sont sabordés en organisant des primaires qui les ont laminés, divisés, éliminés. Sont-ils aujourd’hui légitimes et même crédibles pour prétendre instruire les Français des conditions de leur avenir ?

Mon sentiment est que nous devons nous laisser guider par l’audace plutôt que par la peur.

D’abord, ayons l’audace d’offrir notre confiance sans barguigner ni céder à la tentation d’esquiver pour ne pas avoir à assumer un échec toujours possible. Faire confiance, ce n’est pas naïvement se livrer à toutes les aventures. C’est croire dans la bonne foi de ceux qui s’engagent sur un projet risqué. C’est partir d’une réalité, celle du vote des Français. C’est rester vigilants pour que le sens commun et la raison l’emportent sur toutes les postures qui s’exhiberont jusqu’à la caricature.
La peur, l’enfermement, le refus d’avancer n’apporterait rien, sinon la désespérance de la politique et donc de la démocratie.

Choisissons, en toute responsabilité, de faire confiance au binôme constitué par le Président de la République et le Premier Ministre. Ce binôme est constitutif de la réconciliation des idées modérées de droite comme de gauche. Ne gâchons pas cette chance.

Certes, les législatives seront compliquées, car s’affronteront des candidats programmés selon l’ancien système. Alors qu’un nouveau est à l’œuvre. Et il est trop nouveau pour être accessible à tous. Le sens de la démocratie vivante et confiante comptera pour beaucoup. Ceux qui s’enfermeront dans l’ancien système périront avec lui. Alors élirons des députés qui s’engageront dans la voie équilibrée du Président et du Premier Ministre. Ensemble. Et non séparément. Ce qui ne pourra se résumer aux candidats « en marche » lesquels ne peuvent prétendre à une onction suprême ou supérieure. La sincérité tiendra lieu d’investiture aux femmes et aux hommes de réconciliation.

Pourrions-nous être trompés ? Telle est l’objection qui ne cessera d’être opposée chaque jour. Si nous le sommes, alors le nouveau système proposé par Emmanuel Macron et Edouard Philippe périra à son tour. Et le régime des partis reprendra son cours jusqu’à la prochaine embûche qui, celle-ci, risque fort d’être mortelle pour la démocratie.

Ayons l’audace d’une confiance généreuse !

By | 2017-05-16T11:12:27+00:00 15 mai 2017|Politique|1 Comment

One Comment

  1. Olivia hatte 16 mai 2017 at 10 h 57 min

    Je suis d accord avec vous. Aujourd’hui hui la droite et la gauche ont été évincées. Çela doit être un signe de la politique de ces 30 dernières années. Puisque ni la droite ni la gauche par expérience ne peut rien faire. Moi aussi je souhaite que Mr Macron et son premier Ministre réussissent. Il y a d autres facteurs qui rentrent en compte. Une crise économique, un taux de chômage qui ne réduira jamais. Pas possible. Non il faudra penser que le monde politique est fichu et qu il faut passer à autre chose il faudra degangrener la France pour faire un ménage complet. Tailler dans le Sénat , l assemblée , les régions. Réduire donc les fonctionnaires et récupérer de l argent là où cela est possible et gérer la France comme un bON chef d entreprise le ferait. Réduire les retraites des anciens présidents et ministres, députés , sénateurs…..Il y a du fric à recuperer partout mais notre système ayant donné trop d avantages à ces gens. C est indécent par rapport aux revenus des gens qui travaillent dans le privé. Vous ne devez pas apprécier ces idees qui sont celles des francais et je suis de droite.

Leave A Comment